LMNP Comptabilité Services, l’offre comptable et fiscale globale pour les propriétaires et exploitants en meublés

Mis en avant

lmnpBienvenue sur le premier site intégralement dédié au suivi administratif, comptable et fiscal des propriétaires et exploitants en meublés, avec le concours actif et l’expérience d’un cabinet d’expertise comptable français indépendant.

  • Vous êtes loueur en meublé professionnel (LMP) ?
  • Vous êtes loueur en meublé non professionnel (LMNP)?
  • Vous exploitez des gîtes, des chambres et tables d’hôtes ?
  • Vous proposez des chambres d’étudiants meublées ?
  • Vous avez investi en Censi-Bouvard ?
  • Vous êtes propriétaires en EPHAD, résidence de tourisme, résidence services, etc ?

Attachez-vous les services d’un expert-comptable en ligne et simplifiez-vous les formalités et vos obligations : confiez-nous la gestion comptable, fiscale et sociale de votre activité au meilleur prix du marché, grâce à la délocalisation de nos services, à la dématérialisation des flux d’informations et à la télétransmission des déclarations.

Dynamisez votre activité et optimisez votre temps ! Pour un service d’excellence au meilleur rapport qualité prix, n’hésitez pas et contactez-nous !

Didier ROSTAING, Diplômé Expert-Comptabledidier-rostaing
Cabinet Rostaing – 25500 MORTEAU

2017 : ce que vous paierez en plus et en moins…

Parmi les nouveautés fiscales de 2017, certaines concernent le secteur de l’immobilier, notamment concernant les PTZ et le Censi-Bouvard.

Lire la suite

Cotisations sociales pour les LMNP

A partir du 1er janvier 2018, les personnes qui gagnent plus de 23 000 euros par an en louant leur logement pour de courtes ou longues durées seront redevables de cotisations sociales. Ils leur appartiendra de choisir leur régime d’affiliation: régime général ou régime social des indépendants (RSI). Les loueurs de logement classé pourront bénéficier d’un taux de contributions sociales avantageux.

Lire la suite

2017 : une année fiscalement « blanche » ?

Avec l’arrivée du prélèvement à la source, le contribuable français paiera en 2017 l’impôt sur ses revenus de 2016 et il paiera à la source, en 2018, ses impôts de 2018. Ce changement implique donc que les revenus de 2017 ne sont pas pris en compte, d’où le terme d’année fiscale « blanche ». Dans les faits, tout n’est pas si simple et il conviendra de bien distinguer ce qui doit être déclaré malgré tout. Voyons dans le domaine de l’immobilier les questions qui se posent.

Lire la suite